Le wingsuit, la nouvelle mode de la chute libre

Le wingsuit, la nouvelle mode de la chute libre

Le wingsuit, la nouvelle mode de la chute libre

Le wingsuit s’insère dans la famille des sports dangereux, tout comme l’alpinisme. Toutefois, en respectant les différentes règles et ne négligeant pas tous les équipements de sécurité nécessaires, ses adeptes peuvent tirer des avantages de cette pratique sportive qui sorte de l’ordinaire.

Une combinaison spéciale pour le wingsuit

wingsuit.jpg

La tenue lors de la pratique du wingsuit est plus qu’une simple combinaison. Avec cette sorte de vêtement, le rêve de l’Homme de pouvoir voler comme des oiseaux est exaucé. En effet, la combinaison réservée aux adeptes du wingsuit se caractérise la souplesse et les ailes gonflées d’air. Si les sportifs peuvent voler à l’aide de ce matériel spécifique, c’est grâce à l’augmentation continue de la portance. La diminution de la vitesse verticale favorise également leur déplacement dans l’air. Permettant à ses fans de contempler des merveilleux paysages vus du ciel, le wingsuit ou combinaison à ailes a été pratiqué pour la première fois au milieu du XXème siècle à l’initiative de Patrick de Gayardon.  

Une compétition de wingsuit organisée en Chine en 2014

competition-de-wingsuit.jpg

Du 14 au 16 octobre 2014, 26 champions en wingsuit ont été réunis en Chine pour montrer leurs prouesses dans la pratique de cette activité sportive dangereuse. La compétition jouissait de la présence des grands noms dans le domaine venant de 14 pays du monde. La compétition internationale pour ce sport, connue sous « World wingsuit League » permet, chaque année,  aux élites de ce domaine de se fixer rendez-vous dans un pays et en 2014 c’était le tour de Chine de recevoir les sportifs. Le champion de l’édition 2013, le Colombien Jonathan Florez, a été présent lors de cette fameuse compétition. Mais de nombreux pilotes ont aussi été prêts à défier les compétences de cette élite du domaine, pour ne citer que Jokke Sommer, Espen Fadnes, Marshall Miller et Andy Farrington.